Conseils pour bien déguster le chocolat

dégustation du chocolat

 

Le chocolat, tout comme le vin se déguste en appréciant à sa juste valeur chacune des étapes : la vue en premier puis les papilles. Tout comme le vin, il nécessite beaucoup de soins à l’achat et pour sa conservation.

La bonne température

Il est préférable d’éviter d’acheter du chocolat durant les mois les moins chauds de l’année comme juillet et août.

Pour conserver le chocolat choisissez une boite hermétique, et gardez-la dans un endroit frais et sec mais pas au réfrigérateur. Si toutefois vous devez vous absenter un certain temps, vous pouvez les placer dans le compartiment du bas, mais ne les consommez pas avant d’avoir laissé passer quelques heures après les en avoir retiré.

La température idéale pour une bonne conservation du chocolat est de 16 à 18 degrés.

Le temps de la dégustation

Nettoyez votre palais ! Assurez-vous que votre bouche ne conserve pas de saveurs résiduelles de ce que vous avez mangé ou bu juste avant. Si nécessaire, mangez un morceau de pain pour « neutraliser » votre bouche. Ceci est très important afin de découvrir toutes les subtilités de la saveur complexe du chocolat.

En premier regardez-le. La surface doit être lisse et luisante, sans taches blanches typiques du chocolat qui a été mal entreposé.

Humer le chocolat. L’arôme est une importante composante de la saveur. Sentir le bouquet du chocolat préparera votre langue à son goût. Ce vous donnera aussi l’occasion de saisir les nuances de son arôme.

Commencez toujours la dégustation par les bonbons à plus faible teneur en cacao et allez crescendo.

Croquez le chocolat en petits morceaux et laissez le fondre dans la bouche pour profiter pleinement de tous les arômes libérés. Tout comme le vin  faire entrer de l’air dans la bouche pour que les arômes remontent progressivement au niveau du nez, en premier les arômes de tête plus volatiles, puis les arômes de corps, et les arômes de fin.

Maintenant, prenez le temps d’analyser ce grand moment.  Que vous dit le chocolat ?

Comment la saveur a-t-elle évolué ? Le chocolat était-il amer ? Lourd ? Léger ? La texture était-elle crémeuse ou granuleuse ? Avez-vous senti des changements dans la texture ou dans la saveur à mesure que vous le gardiez en bouche ? est-ce que le goût est long en bouche ou bien disparait-il rapidement ?

Pour accompagner vos dégustations, l’eau est la boisson qui permettra le mieux de passer d’un bonbon à l’autre, laissant tous les arômes s’exprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*